One piece RPG : Remember Of Another World

Forum de type RPG sur la base du manga One piece d'Eiichiro Oda.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ace "Light Soda" Kid - EN COURS

Aller en bas 
AuteurMessage
Ace Kyd

avatar


MessageSujet: Ace "Light Soda" Kid - EN COURS   Ven 28 Déc - 10:48


♦ PrèZ' ♦


• DÉNOMINATION Ace Kyd
• SURNOM Ace "Light Soda"
• ÂGE 24 ans
• SEXE
• CAMP Marine
• GRADE Ce que vaut ma fiche.
• ÉQUIPAGE .
• FRUIT DU DÉMON Pika Pika no Mi
• APTITUDE(S) .
• ARME(S) .
• OBJECTIF(S)
• RANG PERSONNEL Ace "Light Soda"


► Qui est votre personnage ? ◄



•• UNE TÊTE D'AMPOULE... ••



La jeune recrue du Gouvernement dévalait les escaliers quatre à quatre, le souffle court, étreint par la panique. La visière de sa casquette, qui portait le sigle de la Marine, masquait la partie haute de son visage, plongée dans l'ombre dont seul ses deux yeux fatigués s'extirpaient. Les couloirs de la caserne paraissaient bien vides, et seuls les échos de chaque pas du marin hantaient ces lieux, qui avait recraché la quasi-totalité de ses effectifs quelques heures plus tôt. Quelques pirates aperçus dans les environs avaient suffis à faire sortir les bras armés du Gouvernement de leur terrier.

Tout aurait très bien put se passer. Mais encore une fois, il avait suffi d'une tête de mule bien connue dans les parages pour transformer une arrestation lambda en catastrophe naturelle. C'est avec au moins autant de fracas que le messager poussa la porte du bureau du Commandant, avant de se ratatiner en rougissant sous le regard sévère de ce dernier. De sa voix cassée par la gêne qui le laissait fondre, en nage, au milieu de la pièce, le bleu apporta les dernières nouvelles.

Commandant. L'opération a échoué : seuls deux des sept criminels appréhendés ont étés capturés, et ce au prix de... hm... de dommages collatéraux non négligeables.

Pas besoin d'en dire plus. Akishi, vétéran de vingts années passées dans ce secteur tranquille, savait quel nom mettre sur ce qui troublait cette sérénité d'ordinaire inébranlable : Ace Kyd. Un "gamin" en apparence calme et tranquille, peut-être un peu trop même. Toujours à faire profil bas, en sirotant un coca ou une autre de ces boissons pleines de bulles et de sucre. Jamais de zèle, d'ailleurs, on pouvait le soupçonner d'être peu investi de son devoir de Marine. Le nombre de petites frappes comme celles d’aujourd’hui lui ayant glissé entre les doigts - il serait plus juste de dire qu'il les avait laissé filé - relèveraient bientôt d'un record inégalé. Un type trop nonchalant, trop "cool" pour savoir mettre les pendules à l'heure et outrepasser les limites pour parvenir à ses fins.

C'était là le portrait évident qu'on pouvait dresser chez ce gars là. Et pourtant, malgré toute cette flegme, cette douceur crémeuse, il n'y avait pas un jour sans que Ace "Light Soda" n'emporte la moitié d'un quartier dans un tourbillon de gravas et de poussières. Surement le revers d'une médaille qu'on appelle Pika Pika no Mi, car à vrai dire, passer son temps à cracher des rayons lumineux et à balancer des projectiles rutilants, ça apportait forcément plus de maisonnées ramenées à l'état de carrière de prière que de forbans derrière les barreaux. Pour les lents d'esprits, son surnom était apparu comme une évidence, jeu de mot peu subtil alliant le caractère léger de certains de ses breuvages gazéifiés, et l'essence même de ce qu'était Ace : le logia de la lumière.

Et à ce propos, Akishi s'amusait parfois à le comparer à l'élément duquel il était fait. Comme un halo, Ace pouvait se tarer d'être insaisissable, mystérieux dirons-nous. Toujours dans l’ambiguïté : son piètre boulot était-il de la maladresse ou de la mauvaise foi ? Était-il un génie aux faux airs de naïf, ou un imbécile qui jouissait de suffisamment de charisme pour faire passer sa bêtise pour du talent ? Impossible de vraiment savoir, mais de conviction attribuée à son instinct infaillible, le Commandant savait que Ace était beaucoup moins gauche qu'on ne voulait bien le lui accorder. Sans doute avait-il encore, après tout, du mal à digérer sa propre traîtrise, car son chemin à lui avait commencé dans le camp des pirates.

Et nulle besoin d'être savant pour comprendre que si cet illuminé était aussi laxiste envers les corsaires, c'est que lui-même, il fut un loup de mer - ou presque. De cela découlait un comportement léger et une grande facilité à compatir pour ceux qu'il avait le devoir de combattre. Laissant échapper un soupir inconscient, le Commandant Akishi se replongea dans les papiers qui ensevelissaient son bureau, avant d'adresser quelques paroles à son subordonné, accompagnées d'un geste désinvolte.

Bien. Faites venir Ace ici...

Il y avait de l'orage dans l'air.





•• ... QUI FAIT DES ÉTINCELLES ••



Akishi raccrocha le Den Den Mushi, avant de se replonger une dernière fois dans ses dossiers, le temps que celui qu'il avait convoqué atteigne le bureau. Il ne saurait tarder, la réceptionniste ayant pris soin de le conduire à travers les couloirs de la caserne dès lors qu'elle eut annoncée son arrivée à l'escargophone. Bientôt, le vieux Marine entendit les talons de sa dite secrétaire résonner, puis la porte de son local s'ouvrir après qu'elle y ait tapé trois fois. Sans un mot, Akishi termina de lire la page qu'il avait entamé avant d'accorder un regard à son soldat. C'était le genre de petits détails qui rappelaient aux hommes qui commandait. En levant les yeux, il fit un signe de main pour désigner la chaise vide qui lui faisait face.

Asseyez-vous.

Le jeune quand à lui, continua de boire deux ou trois gorgées de soda en plus, au goulot de sa petite bouteille en verre. Akishi réprima une grimace, agacé par cette nonchalance insolente.

Non merci Akishi-san. Je préfère rester debout.

Mais le vétéran avait déjà replongé dans sa paperasse, qu'il parcourra rapidement, avant de refermer la pochette qu'il avait entre les mains, et de la ranger parmi les autres. Joignant les mains, le Commandant pris un instant pour observer son jeune subordonné. Il était plutôt grand, pas très costaud bien que d'une carrure militaire. Il avait ce côté "cool" que beaucoup de jeunes traînes savates de sa connaissance imitaient, et qui irritaient Akishi au plus haut point. Son teint légèrement halé s'accordait parfaitement avec sa chevelure brune, plaquée en arrière. Une ou deux mèches se faisaient rebelles, mais cela ne faisait qu'accentuer son apparence "négligée mais maîtrisée". Élégant, dans son costume à rayure, et avec sa cravate jaune apportant une touche de fantaisie, il ne paraissait pour autant pas aussi coincé que nombre de jeunots enfermés dans leurs costards. En fait, le vieil homme jalousait presque de la classe de son vis-à-vis.

Son visage non plus ne lui faisait pas défaut : des traits fins et bien dessinés. Il n'y avait pas à dire, c'était une gueule d'ange agréable à regarder pour n'importe quelle femme, tout comme ses yeux bleus clairs ne déplaisaient pas à la gente féminine. Le marin Kyd ne souriait ni ne faisait la gueule : il était d'une neutralité à toute épreuve, se contentant juste de siroter sa boisson fétiche de temps à autre. D'ailleurs, jamais on ne l'avait vu sans une canette ou une bouteille à la main. Monsieur Ace ne buvait pas d'alcool, lui préférant largement toutes les sucreries gazeuses qui envahissaient les petites échoppes. En tout bon fainéant qu'il était, il se tenait courbé, légèrement penché vers l'avant, accoudé à un meuble contre lequel il posait son pied. Et dire que du temps d'Akishi, les recrues qui ne se tenaient pas droit comme un i finissaient au mitard. Soupirant à cette pensée, le gradé s'enfonça un peu plus dans son siège, qui couina sous son poids.

T'as encore trouvé moyen de foutre le bordel pour chopper trois canailles, Ace !

Pour seule réponse, le jeune Kyd souffla dans sa bouteille, qui émit alors un bruit pareil à une flûte. C'était un tic qui ne le quitterait jamais, et qui avait le don de mettre Akishi hors de lui. S'il avait sut se servir du Haki, il aurait foutu une bonne trempe à ce gamin un sacré paquet de fois ! Seulement voilà, au bout d'une dizaine de claques qui lui passèrent au travers, le Commandant compris qu'il avait à faire à un Logia. Et pourtant, rien ne le laissait présager, au premier coup d’œil. Akishi s'était toujours imaginé qu'il y avait un signe visible qui différenciaient des gens normaux les utilisateurs de Fruits du Démon de ce type. Mais non c'était tout l'inverse, car pour un type fait de lumière, Ace n'était pas bien vif. Au final, il allait se contenter de faire acte de présence, sans chercher à se justifier. Comme d'habitude.

Ouais, désolé Ak'-san. C'pas toujours facile de contrôler le Pika Pika no Mi, t'voit ?
Tu m'en diras tant.


Puis, pris d'un excès de colère, le Commandant attrapa son cendrier, dans lequel une clope en fin de vie laissait encore échapper de la fumée, et la balança à la tronche d'Ace. Ce dernier ne bougea pas d'un pouce, et le cendrier traversa son visage pour aller s'éclater sur le mur dans son dos.

"Ak'-san"... J'te le redit : ne m'appelles plus jamais comme ça sur le lieu de travail ! Ici, je suis ton supérieur... pas ton père !

Et, avec une certaine lassitude, il lui répondit.

Ok p'pa, ok...





•• UN PASSÉ PEU RELUISANT ••



ON S'REMUE LES MICHES !!

Billy hurlait à pleins poumons. Et Dieu sait qu'ils étaient noirs, ses poumons. Il ne cessait pas de se mettre une clope à la bouche, de l'allumer en tremblant de panique, puis de la jeter par-dessus bord chaque fois qu'il devait crier un ordre. Ses va-et-viens étaient rythmés par des coups d’œil à l'arrière du navire, histoire de mesurer l'avance prise sur leurs poursuivants. Oui, le second navire de la flotte du pirate Taylor Low, dirigé par Billy, dit Bill les dents jaunes, avait à ses trousses toute une flotte de la Marine. Bien sûr, ceux-ci auraient espéré mettre la main sur ledit capitaine Taylor, mais son bâtiment à lui avait déjà atteint l'horizon. Et malheureusement, le navire que Bill dirigeait ne pouvait pas se vanter d'une telle vitesse, bien au contraire. Et au fil des minutes, alors que les premiers obus du Gouvernement pleuvaient sur l'équipage de forbans, les troupes du Commandant Haoji gagnaient du terrain.

Bientôt, on entendit les premiers avertissements de la Marine qui sommaient les pirates de se rendre. Mais Billy aurait bien préféré renoncer à ses cigarettes plutôt que de se rendre. Et dans son équipage, pas un homme ne pensait autrement. Tous s'attelaient à la tâche qui leur incombait : charger les canons, hisser la grande voile, changer de cap... ou bien encore servir de larbin. Ça, c'était le job de Ace. Un gamin haut comme trois pommes, gentil comme tout, mais qui était né sur ce navire. Enfin, c'était en tout cas la version de Bill et du capitaine Taylor : Ace était soit disant le fils d'un des boucaniers de l'équipage, mort avant sa naissance dans une bataille épique. Et toujours selon eux, sa mère fut une gagneuse qui aurait quitté la maison close où elle vivait pour devenir la femme du père de Ace. Alors lui ne s'était jamais posé de questions, se contentant d'obéir. Et puis, il y avait Garett, un autre môme de son âge, avec qui il était cul et chemise.

Mais aujourd'hui, leur jeune vie de forban juvénile allait prendre un tournant. Lorsque, par la faute d'un projectile qui atterrit sur le pont, à quelques pas de Ace, celui-ci fut projeté par-dessus le navire, Garett compris. Il compris que leurs mésaventures de canailles étaient terminées, et que son unique et meilleur ami serait pris par la Marine. Au final, Ace se retrouva donc à la mer, avec quelques autres hommes, et ils furent repêchés par le navire du Commandant. Quand à Billy et son équipage ? Il se laissèrent miraculeusement pousser des ailes, parvenant à glisser entre les doigts du Gouvernement.

...



L'enfant ouvrit un œil. Puis le second. La tête lui tournait, et il sentait encore l'eau de mer qu'il avait avalé lui gratter le fond de la gorge. La pièce dans laquelle il venait de se réveiller lui était inconnu, d'ailleurs, il ne s'était jamais retrouvé à aucun matin autre part que sur le pont du navire. Le temps de reprendre ses esprits, Ace se releva, assis sur le lit inconfortable sur lequel il se trouvait, puis le quitta pour faire quelques pas jusqu'à la fenêtre. Au-dehors, le soleil s'était déjà levé, et dans la petite cour en contrebas, des hommes en uniformes blancs se pressaient à divers exercices. Rapidement, le chérubin reconnu les troupes de la Marine, et bien qu'il n'en n'avait jamais vu de ses propres yeux, sa chambre ne ressemblait en rien à une cellule. De ce qu'en racontait sans arrêt Bill - car il aimait, une fois saoul, raconter ses mésaventures de marin - les geôles du Gouvernement étaient insalubres, et l'image que Ace s'en était faite était bien pire que cette chambrée, déjà précaire.

Bientôt, des pas se firent entendre dans le couloir, et sans trop réfléchir, le petit fonça jusqu'à son lit, pour s'y engouffrer à nouveau. Blottit et enveloppé dans ses draps, il feinta un profond sommeil, tandis que la porte s'ouvrait et que quelqu'un entrait. Soulevant à peine sa paupière droite, Ace vit la silhouette d'une femme déposant un plateau sur la table de chevet, plateau sur lequel un verre de lait et quelques pâtisseries semblaient l'attendre. Une fois que la porte fut refermée, et la dame loin - il le sut car il pris soin d'écouter les bruits de pas et d'attendre qu'ils s'évanouissent dans le silence de l'étage - la garnement s'extirpa de sa couchette, et se jeta sur le déjeuner. Il était si surpris et déconcerté par les évènements qu'il n'avait même pas prêté l'oreille à son estomac le suppliant. Alternant bouchée de gâteau et gorgée de lait, le jeune captif se laissa surprendre par la porte qui s'ouvrit à nouveau. Il s'en rendit compte trop tard pour réitérer son subterfuge.

Cette fois, c'était un homme, d'un certain âge, et particulièrement massif, qui était arrivé. Il paraissait assez sévère, et fumait une cigarette, les mains dans les poches. Sa carrure contrastait avec son apparente légèreté. Sans un mot, il fit quelques pas, jusqu'à ce que son ombre enveloppe l'enfant. Celui-ci leva les yeux vers ceux de ce titan, et avala goulument ce qu'il était en train de mâcher quelques instants plus tôt. Pliant les genoux, l'inconnu se baissa et fit de son mieux pour arriver à la hauteur de Ace, bien qu'il le dépassât encore un peu. Au vu de son uniforme, c'était un soldat, mais pas un troufion de base : il devait avoir un poste important. Coinçant sa clope entre ses dents, il se mit à parler en massacrant une ou deux syllabes.

Salut p'tit. Moi, c'est Akishi. Et toi, t'es qui ?

Le marmot le regarda de ses grands yeux innocents, répliquant d'une voix fluette, mais nette.

Ace.
Aaaah... enchanté Ace. Dis-moi : tu était prisonnier sur ce navire de pirates, hein ?


Mais Ace ne répondit pas de suite. Comme s'il lui fallait réfléchir, il se mit à repenser à tout ses amis, et surtout à Garett. Il espérait que rien ne leur soit arrivé, plus qu'il ne se préoccupait des questions de ce Akishi. D'ailleurs, le fait qu'il lui demande s'il était un prisonnier de Bill étonna quelque peu le garçon : après tout, le Capitaine Taylor et ses hommes ne faisaient jamais de prisonniers. Une fois, Ace avait vu de ses propres yeux une jeune femme être tuée net parce que Billy ne pouvait pas la laisser en vie, mais que le Capitaine n'acceptait pas les prisonniers. Alors Bill avait dégainé son mousquet, et visé la demoiselle qui gisait au sol, et tiré sans un accroc. Une scène qui l'avait marqué, et qui lui avait fait comprendre de quelle côté de la barrière il valait mieux se trouver. Être un Marine ou un civil, c'était un coup à se faire tuer. Quoi qu'il n'en savait rien, car il avait toujours été pirate. Ce qui le ramenait à la question du monsieur, à laquelle il haussa les épaules.

Non, j'étais un membre de l'équipage.

Akishi se mis alors à exploser de rire, puis en se calmant, remarqua la calme du gamin. Le doute lui vint alors : ce petit avait vraiment fait parti des hommes de Bill les dents jaunes ? C'était une complication qui n'en n'était pas vraiment une, mais si ce petit se retrouvait jugé coupable à son âge, il finirait par moisir en prison, s'y faire tuer, ou devenir un brigand cruel et sans pitié à sa sortie. Et aucune de ces solutions ne plaisaient vraiment à Akishi. Il se pencha alors un peu plus vers Ace, et lui murmura d'un air très solennel :

Dit, Ace. Tu veux bien faire quelque chose pour moi ?

N'ayant pas trop le choix, l'enfant acquiesça.

Bien... dans une heure ou deux, des hommes vont venir te poser des questions. Parce que tu sais, ton capitaine... enfin, le capitaine Taylor, pas Bill les dents jaunes... le capitaine Taylor pose beaucoup de problèmes. Alors s'il te plaît, quand ces gens viendront t'interroger, dit leur simplement que tu étais un prisonnier de Bill et ses forbans. D'accord ?
Mais... c'est un mensonge.
Oui. Mais c'est justement parce que tu sais que c'est un mensonge, que tu as le droit de mentir.


...


L'instructeur n'en finissait plus de hurler ses ordres, jusqu'à en éteindre sa voix. A la fin de chacune de ses phrases, beuglées comme si sa vie en dépendait, on sentait ses cordes vocales frémir, et entendait son chant rauque et disgracieux grincer violemment. C'était un vieil homme à la moustache ridicule et au crâne dégarni, qui avait depuis bien longtemps, perdu la boule. La dernière fois qu'il avait foulé le pont d'un navire, un obus était venu lui siffler dans les tympans, avant de s'écraser dans son dos. Le pauvre bougre avait volé sur plusieurs mètres, puis coulé inconscient jusqu'aux fonds marins, avant d'être repêché. Ce jour là, il eut mieux valu pour lui qu'il reste éternellement parmi les poissons.

Le terrain d'entraînement de la caserne était étroit et terreux. Quelques touffes d'herbe sèche et grise avaient poussé de-ci de-là, mais pour le reste, ce n'était ni plus ni moins qu'un terrain vague. Un professeur complètement à l'ouest, et un décor morose : tel était devenu le quotidien de Ace. A bien y regarder, on reconnaissait sa gueule d'ange au milieu des recrues du Gouvernement, même si sa casquette masquait le haut de son visage. Comme la plupart de ses camarades, il s'attelait à tout sauf à obéir à l'instructeur. Certains échangeaient sur leur dernière virée nocturne, d'autres fantasmaient sur leur avenir, et d'autres encore se racontaient des anecdotes salaces. Le petit protégé d'Akishi, quant à lui, fumait tranquillement sa cigarette en glandouillant sur le côté. Il avait pris cette sale manie de son tuteur, et au rythme auquel il enchaînait les paquets, ses poumons seraient rapidement aussi noirs que ceux d'Akishi. Il faut dire que déjà, sur le pont de Bill les dents jaunes, Ace était tenté. Mais toucher aux clopes de Billy, revenait à signer son arrêt de mort.

Eh, l'pistonné !

L'ancien marin d'eau douce n'eut pas plus de temps pour repenser à sa courte vie de pirate intrépide, ramené à son ennuyante réalité par Harrick Swayzz. Harrick était un autre aspirant de la Marine, qui avait grandi dans les bas fonds du Royaume de Goa. De cette enfance difficile et défavorisée, il s'était octroyé le droit de martyriser ceux qui avait bénéficié d'une naissance heureuse et paisible, ou tout du moins, ceux qu'il croyait en avoir bénéficié. Le passé "criminel" de Ace étant ignoré de tous, et Akishi étant, selon la version officielle, son père, ce gros dur de Harrick s'était imaginé que Ace serait une victime parfaite pour défouler un peu plus sa haine.



► TEST RP ◄



•• TEST RP ••



*Votre Texte Ici*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leck Demonis
Admin
avatar


Feuille de personnage
Niveau:
0/40  (0/40)
Expérience:
0/150  (0/150)
Fruit du démon / capacités: Kage Kage no mi

MessageSujet: Re: Ace "Light Soda" Kid - EN COURS   Mar 1 Jan - 14:42

Comment ça ce passe ici ? tu avance ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiecerpg.creer-forum.com
 
Ace "Light Soda" Kid - EN COURS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG : Remember Of Another World :: Préface :: Personnages :: Présentations-
Sauter vers: